Agence immobilière sur la Côte d'Azur
Pourquoi solliciter une agence immobilière sur la Côte d’Azur ?
mai 15, 2023

Les principes de l’investissement en LMNP

savoir qui peut acheter en LMNP

savoir qui peut acheter en LMNP

La Provence et la Côte d’Azur sont des lieux de villégiature privilégiés en France. Mais les prix de l’immobilier y sont très élevés. Le nord de la France constitue une alternative plus abordable pour les investisseurs qui souhaitent profiter des faibles taux d’intérêt pour investir dans une propriété française. D’autant plus qu’ils peuvent exploiter les divers dispositifs immobiliers comme le statut de LMNP.

Placer son argent dans l’immobilier

En France, il existe le statut fiscal de « location meublée non professionnelle » (LMNP). Les propriétaires qui optent pour ce statut concluent un bail commercial avec un gestionnaire pour un bien meublé pendant 9 à 18 ans. Ils se font rembourser la TVA par l’Etat français. Selon les spécialistes dans ce domaine, trois secteurs sont intéressants pour un tel investissement : les résidences pour seniors, les hôtels et les résidences de tourisme. Les résidences pour personnes âgées ont un bel avenir. Six Français sur dix vivent dans des logements locatifs. Le rendement des hôtels est le double de celui d’une location sur une base annuelle. L’avantage est que les risques ne reposent pas sur les épaules du propriétaire. Les gîtes touristiques peuvent être exploités comme des hôtels pendant les périodes où le propriétaire n’y séjourne pas.

La question se pose alors de savoir qui peut acheter en LMNP. En réalité, n’importe quel contribuable est autorisé à faire un investissement locatif LMNP. Cette solution est d’ailleurs particulièrement recommandée aux personnes qui envisagent de préparer leur retraite. Par ailleurs, il faut qu’il soit un particulier et non un investisseur immobilier. Cela signifie qu’il ne doit pas être inscrit au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) et ne pas exercer à titre professionnel l’activité de location meublée. Par ailleurs, la législation française exige que le logement en question soit meublé pour permettre à son propriétaire d’acquérir le statut LMNP. Cela implique qu’il contienne un minimum d’équipements et de meubles. L’aide d’un professionnel comme Gridky vous sera alors très précieuse pour réussir les différentes étapes de ce processus.

Déclaration d’impôt sur le revenu des personnes physiques

Toute personne qui acquiert un bien immobilier en France doit payer des impôts. Il y a tout d’abord la taxe foncière, qui est calculée sur la valeur cadastrale du bien. Les taux, qui varient d’une commune à l’autre, se situent généralement entre 25 et 30 %, calculés sur la moitié de la valeur locative cadastrale. Il existe également la taxe d’habitation, dont le taux peut varier d’une année à l’autre et d’un département à l’autre.

S’il le nouveau propriétaire loue le bien, il doit déclarer le loyer et les avantages locatifs, dans le cas d’une utilisation propre, uniquement la valeur locative. Il n’est pas imposé sur le loyer ou la valeur locative, mais ces montants sont pris en compte dans le calcul du taux d’imposition de leurs revenus.

Un droit immobilier complexe

Le droit immobilier français est complexe. Les règles varient selon les secteurs et les régions. Les investisseurs qui souhaitent opter pour le statut de LMNP ont intérêt à faire appel à un partenaire qualifié. Les acheteurs potentiels qui ont affaire à un consultant qui agit en tant que vendeur plutôt qu’en tant que conseiller seraient bien avisés de demander son numéro d’identification. En France, il s’agit de la carte T immobilière.

Un investisseur qui souhaite acheter des chambres d’hôtel ou des résidences de tourisme doit de préférence exiger des garanties contractuelles sur le produit de la vente. C’est conseillé qu’il ne prenne pas en charge les frais d’entretien ou les frais communs sur lesquels il n’a pas son mot à dire. Par ailleurs, les investisseurs ne doivent pas craindre les formalités administratives liées à l’achat d’un bien immobilier. Ils doivent disposer d’une multitude de certificats, qui sont remis au notaire. Les notaires français sont très fiables et font l’objet d’un contrôle juridique strict.

Les acquéreurs peuvent opter pour la forme sociétaire, par le biais de la société civile immobilière, ou investir en leur nom propre ou même au nom de leurs enfants. Pour ce faire, ils ont besoin de l’aide d’un expert fiscal qui connaît le droit français. Un choix judicieux peut permettre d’économiser beaucoup d’impôts, par exemple en cas de revente, de décès ou pour éviter l’impôt sur la fortune.